Saison 2021
Du jeudi 08 au 30 juillet 2021

Télécharger le programme

Vendredi 09 juillet : Ensemble Les Meslanges

ENSEMBLE « LES MESLANGES »Thomas Van Essen, Volny Hostiou, (direction) François Ménissier (grand-orgue)

Titelouze, Bournonville… Messe et motets du siècle de Louis XIII

Autour de la découverte des messes de Titelouze que l’on croyait perdues, l’ensemble Les Meslanges propose un programme musical qui s’inscrit dans le « premier XVIIe siècle », du passage de la Renaissance à la période baroque.

Motet, messe, fantaisie, hymne et cantique en alternance avec l’orgue, c’est une diversité d’écriture qui réunit Bournonville, Titelouze, Bouzignac entre conservatisme polyphonique et modernité expressive.

 

Vendredi 16 juillet : Guillaume PRIEUR

GUILLAUME PRIEURRécital d’orgue

Polyphonies françaises à l’aube du XVIIe siècle

Peu d’œuvres françaises proprement destinées à l’orgue et datant du XVIIe siècle sont parvenues jusqu’à nous. En effet, l’improvisation et la transcription étaient une pratique commune aux organistes de cette époque où l’orgue tente d’imiter voix et instruments. C’est une pratique avec laquelle Guillaume Prieur veut renouer en nous proposant des œuvres de Le Jeune, du Caurroy, Guillet, Du Mont et Roberday.

Vendredi 23 juillet : Ensemble FAENZA

ENSEMBLE « FAENZA »Marco Horvat (direction)

« Tonos Humanos » – Musiques du XVIIe siècle espagnol

Au début du XVIIe siècle, sous le règne de Philippe III, la passion pour la musique profane – qu’on appelait alors « humaine » – était telle, en Espagne, que la nation entière semblait se nourrir de cette harmonie. Faenza nous invite au voyage dans un XVIIe siècle espagnol encore peu connu, à l’écoute de ces « tons humains » à la rythmique vigoureuse, jamais bien éloignée de la danse et à même de rendre hommage à la beauté de la poésie espagnole.

Vendredi 30 juillet : Ensemble Thélème

ENSEMBLE « THÉLÈME » Jean-Christophe Groffe (direction), Olivier Wyrwas (orgue, régale)

« Il divin Orlando » – Motets, poèmes et chansons de Roland de Lassus

Nombreux sont ceux qui ont déjà entendu des motets de la Renaissance mais peu savent qu’ils étaient rarement chantés sans instruments et que ce répertoire a très souvent été adapté au clavier, ce qu’on appelait alors une mise en tablatures. L’ensemble Thélème souhaite reconstituer une sonorité oubliée avec le souci d’une interprétation informée et précise.

Jeux Divins

VOUS AIMEZ LA CONVIVIALITÉ – LES DÉGUSTATIONS DE VINS

Vous allez adorer ces évènements au format inédit : « Jeux Divins » !

Les MUSICALES vous proposent de découvrir un magnifique instrument construit en 1750,
classé ‘‘monument historique’’, aux sonorités poétiques et chaleureuses,
à travers un
MINI-CONCERT D’ORGUE de 30 minutes.

Il sera suivi d’une dégustation de VINS du domaine ROTH de Soultz !

QUAND ?
Les jeudis, du 8 au 29 juillet, à 19h

OÙ ?
À l’église Saint-Maurice de Soultz

ENTRÉE LIBRE – PLATEAU

Pour rejoindre et soutenir l'association

 

Vous désirez soutenir  l’action des l’action des Amis de l’orgue Jean-André Silbermann de Soultz en devenant membre de l’association ?

Merci de télécharger, d’imprimer et de remplir ce formulaire et de l’adresser :
Monique LEIMBACH-WEINZAEPFEL, 60 rue de Soultz, 68700 UFFHOLTZ


RÉSERVATION CONSEILLÉE

Réservation conseillée, le nombre de places étant limité en raison du protocole sanitaire.

Ouverture des réservations à partir à partir du 28 juin, les lundi et samedi, de 11h à 13h au numéro suivant : 06 82 31 23 43

ou de nous écrire au moyen du formulaire

Nous contacter

Les billets seront tenus à votre disposition au plus tard 20 mn avant le début du concert.

Les billets non retirés dans ce délai seront remis en vente.

Ouverture de la billetterie une heure avant les concerts.

Règlement par chèque accepté.

Pour votre sécurité  : port du masque, gel hydroalcoolique,

Accès au lieu et placement conformes aux règles sanitaires en vigueur

les billets seront remboursés en cas d’annulation.


Renseignements :
Monique Leimbach-Weinzaepfel : 06 82 31 23 43
L’association est membre de « Itinéraires des orgues Silbermann ».

Jean-Luc IFFRIG

Jean-Luc Iffrig a pour formation de base celle d’un clavieriste dans le sens du XVIIe siècle.

Il a fait ses études d’orgue, de clavecin et de clavicorde auprès de personnalités représentant la musique baroque : Bemard Lagacé (Montréal), Aline Zylberajch, Marc Schaeffer, André Stricker (Strasbourg) et Harald Vogel (Bremen).

Concertiste et continuiste, il a été amené à se produire dans différents pays d’Europe avec beaucoup de succès.

Parallèlement, il a assuré sa formation vocale auprès du célèbre haute-contre anglais David Cordier.

Il a en enregistré un CD sur l’orgue de Roeschwoog en Alsace « Noël au jardin » qui a eu une très belle réception.

Parallèlement, il dirige l’Ensemble HORTUS MUSICALIS qui se produit régulièrement dans la région dans un répertoire allant du Moyen-Âge à la période contemporaine.

Jean-Luc HO

Dès son plus jeune âge, Jean-Luc Ho se passionne pour les claviers anciens : il commence à huit ans l’apprentissage du clavecin et s’initie à l’orgue, puis au clavicorde. Lauréat du conservatoire de Paris-CNSMDP en 2006 (Premiers Prix de clavecin avec Olivier Baumont et de basse continue avec Blandine Rannou), il reste marqué par l’enseignement de Blandine Verlet.

Il joue et enregistre régulièrement sous la direction d’Hervé Niquet (Le Concert Spirituel) et de David Stern (Opera Fuoco).

Il a enseigné le clavecin entre 2004 et 2011 à l’école de Musique de Franconville (Val d’Oise), depuis 2012 à l’académie de claviers anciens de Dieppe et collabore régulièrement avec l’Arcal, l’abbaye de Royaumont, le musée de la musique dans le cadre d’actions pédagogiques en direction d’un public plus large.

(source : Wikipedia)

Olivier WYRWAS

Né en 1991, Olivier Wyrwas débute ses études musicales au conservatoire de Metz, où il obtint son DEM (Diplôme d’Étude Musicale) avec les plus hautes distinctions, dans la classe de Norbert Petry.

Son attrait pour la musique ancienne, lui fait pousser les portes de la Schola Cantorum de Bâle (Suisse), où il approfondit ses études d’orgue, de clavecin et de basse continue.

Ayant obtenu son Bachelor of Art, il est à présent en première année de Master d’interprétation où il se perfectionne auprès de Wolfgang Zerer et Lorenzo Ghielmi.

Il est régulièrement invité en France et à l’étranger et sa jeune carrière en fait un hôte bienvenu à divers festivals comme celui de Masevaux.

Olivier Wyrwas est actuellement titulaire des orgues Walcker du temple Saint-Étienne et de l’orgue Silbermann/Kern du temple Saint-Jean tous deux à Mulhouse.

(source : Les Paris de l’Orgue)

Monique ZANETTI

Soprano française spécialisée dans le répertoire de la musique baroque.

Après des études de piano et de musicologie au Conservatoire de Metz, Monique Zanetti s’oriente vers le chant. Elle commence sa carrière avec les ensembles de musique baroque Les Arts Florissants dirigés par William Christie et La Chapelle royale dirigée par Philippe Herreweghe avec lesquels elle effectue de nombreuses tournées en France et à l’étranger.

Elle était alors un des piliers de l’ensemble Les Arts Florissants, aux côtés d’Agnès Mellon, Jill Feldman, Guillemette Laurens, Dominique Visse, Étienne Lestringant, Michel Laplénie, Philippe Cantor, Gregory Reinhart, François Fauché, Antoine Sicot…

Elle chante dans de grands festivals internationaux (Innsbruck, Saintes, Herne, Ambronay, Utrecht, Aix-en-Provence, Fukuoka…) et participe à de nombreux opéras baroques (Jean-Baptiste Lully, Marc-Antoine Charpentier, Henry Purcell, Claudio Monteverdi…) sous la direction de William Christie, Gustav Leonhardt, Christophe Rousset, Martin Gester, Jean-Claude Malgoire, Jérôme Correas,…(Opéra-Comique, Brooklyn Academy of Music de New York, Opéra du Rhin, Opéra de Lausanne, etc.).

Son répertoire s’étend également à la musique plus tardive : Wolfgang Amadeus Mozart, Gian Carlo Menotti, Jules Massenet, Claude Debussy, Hector Berlioz, Francesco Cilea… Elle aborde la mélodie et le lied en concert avec des pianistes et pianofortistes (Patrick Cohen, Jean-Efflam Bavouzet, Alain Planès, Corine Durous…).

(source : wikipedia)

Vincent DANIEL

Né en 1983 à Gerardmer, a été formé à l’orgue dès l’âge de 13 ans, notamment avec l’Abbé Guy RUYER qui va lui apprendre à interpréter et à découvrir le répertoire de l’orgue.

Diplôme d’orgue dans la classe d’orgue de St Maur des Fossés, élève d’Eric Lebrun ;

Licencié en musicologie, passionné de facture d’orgue il enseigne à l’école de musique de Remiremont.

Monique LEIMBACH-WEINZAEPFEL

Diplômée du Conservatoire de Besançon où elle a étudié l’orgue auprès de Michel Chapuis, titulaire de l’orgue historique de Soultz.

Présidente-fondatrice des amis de l’orgue de Soultz, et des  » Itinéraires des orgues Silbermann « 

Gabriel WOLFER

Il a commencé ses études d’orgue à Porrentruy (CH) avec Paul Flückiger, à l’époque de l’installation de l’orgue Ahrend.

Titulaire de l’orgue historique de Ste Ursanne (jura suisse), membre fondateur, organiste suisse réputé pour son action de mise en valeur de l’instrument, notamment par l’association  » Tribunes Baroques « , dont il est l’un des membres fondateurs.

Valentin ROUGET

Né en 1998, Valentin Rouget décide d’apprendre le piano à l’âge de 6 ans. Vers 14 ans, la découverte de la musique de Bach suscite rapidement son  intérêt pour l’orgue.

Il intègre dès lors la classe de François Ménissier au CRR de Rouen, où il étudie parallèlement la basse continue, la musique de chambre et l’harmonie.

Sa participation aux académies de Dieppe organisées par Vincent Genvrin lui permet de recevoir les conseils de Benjamin Alard, Benjamin Righetti et Paul Goussot. Il est sollicité pour jouer en concert dans le cadre d’événements organisés par le Conservatoire de Rouen ou dans le cadre de ses projets personnels.

Actuellement élève de la Schola Cantorum de Bâle.

(source : Jeunes Talents)

Etienne FLOUTIER

Etienne Floutier débute la viole de gambe à Dieppe et poursuit ses études dans la classe de Marianne Muller au CNSMD de Lyon, où il obtient son Master en avril 2013. Il a également bénéficié des conseils de Sylvie Moquet, Christophe Coin, James Munro et Wieland Kuijken.

Il se produit avec divers ensembles dans lesquels il joue de la viole et du violone : Correspondances, les Nouveaux Caractères, les Timbres, la Main Harmonique, Desmarets, Il Delirio Fantastico, la Capella Sanctae Crucis, la Chapelle Rhénane, Doulce Mémoire et l’ensemble Ludi Musici qu’il crée en 2014 avec la complicité du violoniste Simon Pierre et du claveciniste Tristan Legoff.

Avec l’ensemble Correspondances, il enregistre trois disques pour le label Harmonia Mundi : Meslanges pour la Chapelle d’un Prince (2014) et Le Concert Royal de la Nuit (2015) et O Mysterium (2016). Il enregistre avec l’ensemble la Capella Sanctae Crucis un programme de musiques anciennes du Portugal, et avec l’ensemble Il Delirio Fantastico un programme autour de concertos de chambre d’Antonio Vivaldi.

Laureen Stoulig

A l’âge de 7 ans elle est admise au conservatoire de Metz pour des études piano, solfège et chant chorale. Elle y obtient les premiers prix en 1998.

A l’âge de 16 ans elle débute le chant soliste dans la classe de Juan Carlos Morales et de Monique Zanetti pour le chant Baroque.

Elle obtient des prix nationaux et internationaux, médailles d’or et 1ers prix de perfectionnement à Metz ,1er prix au concours «Passion de la musique» organisé par le  « Rotary club France» et un 4 ème prix  au concours international de Chant Lyrique «Maria Caniglia»(Italie) qui lui permet de travailler de manière intensive auprès d’artistes comme Mirella Freni, Luciana Serra, Gianni Raimundi.

Ont suivi les engagements auprès d’Alessandro De Marchi dans le rôle de «Clorinda», opéra «La Cenerentola» de G.Rossini, à Weikersheim, le rôle de «Sandrina» dans  la «Cecchina» de N.Piccini à Munich, «Morgana» dans «Alcina» de G.F.Haendel» sous la direction de Martin Gester. Elle est invitée en Grèce, à Athènes ,pour interpréter le rôle de «Rosina» dans le«Barbier de Séville» de G.Paisiello sous la direction de Iakovos Pappas.

Dans sa grande région, en qualité de soliste, elle travaille régulièrement avec l’ensemble Canto LX (Luxembourg), direction Frank Agsteribbe, ainsi qu’avec le Parlement de Musique, direction Martin Gester.

Laureen Stoulig a été marraine du Festival Moselle Arts Vivants 2014 (évènement créé par Mr Weiten- président du Conseil Départemental de la Moselle) auprès des parrains Didier Lockwood et Robin Renucci et de la deuxième marraine, Mme Catherine Barthélémy, chef d’entreprise.

En collaboration avec le claveciniste, organiste et chef d’ensemble Vincent Bernhardt, elle créée au Printemps 2018 un Festival de Musique Ancienne dans l’église millénaire de Valmunster, en Lorraine.

Elle vit actuellement en Moselle, aux côtés de son mari, le pianiste allemand Marlo Thinnes et leurs deux filles.

http://laureenstoulig.fr/

Jean-François Haberer, orgue, clavecin

Initié à l’orgue et passionné d’emblée par la musique ancienne, Jean-François Haberer complète sa formation auprès de Jérôme Mondésert. Il découvre le clavecin qu’il étudie parallèlement à l’orgue. S’intéressant à l’accompagnement, il pratique la basse continue et collabore avec plusieurs ensembles vocaux et instrumentaux de la région. Ses activités pédagogiques, variées, comprennent la direction d’ensembles vocaux ou instrumentaux, notamment dans le cadre de dispositifs innovants auprès des jeunes publics. Il est co-titulaire des orgues Silbermann de Balbronn et de Sainte-Aurélie (Strasbourg)

Liselotte Emery,

Elle a découvert la musique ancienne à Strasbourg grâce à son premier instrument, la flûte à bec. Elle y a obtenu un diplôme d’études musicales en flûte à bec et en musique de chambre auprès d’Alain Sobczak et Martin Gester, ainsi qu’un diplôme de perfectionnement dans la classe de Patrick Blanc. Après quelques années de pratique du hautbois baroque, elle est séduite par le cornet à bouquin qui devient son instrument principal et dont elle obtient en 2008 un master dans la classe de William Dongois à Genève. Musicienne indépendante, elle a alors travaillé également trois années à temps partiel à la bibliothèque du conservatoire de Genève pour cataloguer une partie du fonds ancien, avant de s’installer en région lyonnaise. Elle s’initie également au serpent auprès de Volny Hostiou.

C’est animée par le goût de la musique vivante que Liselotte Emery aborde le répertoire ancien et les pratiques historiques. En tant que cornettiste, elle s’est notamment produite dans les festivals de Royaumont, d’Ambronay et Sarrebourg, et sous la direction de William Dongois, Gabriel Garrido, Françoise Lasserre, Ton Koopman, Hervé Niquet, Sigiswald Kuijen, Benoît Haller ou Jérôme Correas. Elle explore également son goût pour la scène lors de spectacles jeune public ou de ballets auprès de partenaires fidèles comme Les Nouveaux Caractères (Sébastien d’Hérin) ou la compagnie de danse l’Eclat des Muses (Christine Bayle).

Céline Jacob

Après avoir étudié la flûte à bec et le violon au sein du département de musique ancienne du Conservatoire de Strasbourg, Céline Jacob se perfectionne auprès de Conrad Steinmann et de David Plantier à la Schola Cantorum de Bâle. Suite à son Master de musicologie, elle étend sa pratique au cornet à bouquin, qu’elle étudie auprès de Bruce Dickey, Jean Tubéry et Serge Delmas.Pédagogue dans plusieurs structures du département, elle enseigne également au Conservatoire du Grand Nancy.

Anne-Sophie Waris, soprano

Après avoir étudié le hautbois et le chant lyrique au Conservatoire National de Région de Strasbourg et à l’Ecole de Musique de Colmar dans la classe de Francis Jeser, Anne-Sophie Waris s’est spécialisée en Chant Baroque auprès de Michèle Ledroit, obtenant un Certificat de Musique Ancienne. Cette spécialisation lui permet de chanter régulièrement comme soliste au sein de formations telles que le Tourdion (direction A. Sobczak) et de se produire en ensemble avec Le Parlement de Musique (direction M. Gester) et le Chœur de Chambre de Strasbourg – Voix de Stras’ (direction C. Bolzinger)

Sarah Gendrot, soprano

Titulaire d’une maîtrise de musicologie de l’Université de Strasbourg, Sarah Gendrot-Krauss commença sa pratique musicale par l’apprentissage du piano, puis diversifia sa formation en étudiant le chant, le clavecin ainsi que la direction de chœur aux Conservatoires de Strasbourg et de Colmar. Passionnée de chant choral, elle a été active dans de nombreux ensembles vocaux alsaciens et membre d’ensembles professionnels tels le quintette féminin Rouge Bluff et l’octuor Arcane. Elle s’est également produite en tant que soliste au Festival International de Colmar, aux Dominicains de Haute-Alsace ou encore auprès de l’Ensemble Vocal Universitaire de Strasbourg. Son activité accorde une part importante à l’enseignement de la technique vocale, que ce soit dans un cadre particulier, auprès de la Maîtrise de l’Opéra National du Rhin ou auprès de divers chœurs amateurs de la région.